Thomson MO5

Il est tout mignon et se démonte facilement… Même le clavier !

Coque noire du plus bel effet… Mais un peu sale !
4 visses facile à enlever
c’est parti
Même principe que le MO5 Platini au sujet de la nappe clavier. Bien merdique ! Par contre, plus simple au niveau clavier.
8 Vis
cruciforme standard
Noter la connectique de la nappe bien sale
On découvre la nappe
Par contre elles sont collés ensemble par le milieu. Donc, nettoyage autour
le clavier se détache facilement et laisse entrevoir une belle collection de poussières !
Petit coup de nettoyage rapide
au pinceau
Et on nettoie la nappe à l’alcool
sur les 3 niveaux
en insistant bien sur les extrémités
Et un bon nettoyage des touches
On frotte
Plus qu’à remettre les nappes clavier dans les encoches.
On repose le cache
puis on revisse
Inspection visuelle de la carte mère. R.A.S.
Petit coup de pinceau pour enlever la poussière
2 vis seulement à enlever
Même motif, même punition pour l’arrière
Et nettoyage du fond
On repositionne le connecteur de la péritel
Puis la connectique clavier.
Et on le referme
Dernier coup de nettoyage… Il en avait sacrément besoin !
Je le branche avec le transformateur du MO5 Platini. Il est comme neuf 😉

Ce petit Thomson a bien passé ses 35 ans d’existence sans soucis majeurs. De plus son démontage est bien plus facile que ses frangins 🙂